A quoi rêve la censure ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Je suis inquiet

La censure Internet consiste à faire taire, ce qui est en soit déjà intolérable tout en étant bien peu de chose quand on sait que des journalistes peuvent être physiquement éliminés, de manière dégueulasse…

A quoi rêve la censure ?

Cette nuit la censure a fait de beaux rêves. La censure a rêvé que les plus extrêmes parmi les plus extrêmes s’en prendraient physiquement, de manière abjecte à des rigolos sans muselière. La censure a rêvé le choc que cela provoquerait, la tempête d’émotion libérée par ces balles et ce sang. La censure s’est réveillé en sueur, la peur de se sentir abandonné, l’angoisse de voir libérées les paroles…
Et puis elle s’est rendormie et elle est revenue dans son rêve flou, plus doux. L’émotion de tristesse laissera place à la colère et au volontarisme qui demanderont à chacun de mieux agir, de mieux surveiller, de mieux censurer.
La censure a fait son plus beau rêve depuis plus d’une décennie.
Une nouvelle ère commence, bercée par les cauchemars les plus inquiétants…

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

5 Réponses à “A quoi rêve la censure ?”

  1. il faut espérer que tout ça ne tourne pas à l’hystérie des uns et des autres.

  2. La tentation de tout vouloir surveiller va émerger sans peine. Ca commencera avec le droit d’écouter tout le monde dans n’importe quelle condition, sans rien devoir expliquer.

  3. Depuis quelques jours j’entends beaucoup de journalistes et de soit disant “experts” prôner un contrôle d’Internet, un renforcement de la surveillance, un Patriot Act à la française, blablabla…
    C’est à gerber.
    les masques tombent.
    Et ça se prêtant être Charlie.
    Quelle bouffonnerie pathétique.

  4. La persécution de Dieudonné montre combien la censure n’est pas aveugle. Il y a des choix des partis pris clair et net qui met au jour l’hypocrisie des journalistes.

  5. Défenseurs des libertés sur Internet et responsables politiques s’opposent vivement, et pour cause, à la volonté de censurer Internet. Il y a une sorte de délire sur les mesures à prendre après les récents attentats.
    Le gouvernement français profite d’agir à chaud, pendant que les esprits sont encore effrayés, pas encore méfiants. Et ça commence avec une première action menée avec l’envoi des décrets d’application de la loi Loppsi 2, jeudi 8 janvier, à Bruxelles.
    L’ironie c’est que ces décrets semblaient tombés aux oubliettes en raison de l’opposition des fournisseurs d’accès internet.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>