Censure Internet à Cuba

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Censure cubaine

La Censure Internet à Cuba se porte bien. La Constitution cubaine donne au Parti communiste le droit de contrôler la presse « en accord avec les objectifs d’une société socialiste ». Le régime s’assure que les opposants politiques et les journalistes indépendants n’accèdent pas à un Internet libre. Pour les autorités cubaines, l’accès à Internet doit être réservé aux universités et aux centres de recherche, aux administrations et à certaines catégories professionnelles comme les médecins et les journalistes de la presse officielle. Le contrôle du régime est complet. Ainsi, le gouvernement possède et contrôle purement et simplement tous les médias. Avec moins de deux internautes pour 100 habitants, Cuba figure parmi les pays les plus en retard en matière d’Internet.

Censure Internet à Cuba

Censure Internet à Cuba

Censure Internet à Cuba

Cuba est l’un des soixante pays à pratiquer la censure sur Internet et ses internautes sont constamment surveillés. Une enquête menée par Reporters sans frontières en octobre dernier a révélé que le gouvernement cubain utilise plusieurs leviers pour s’assurer que ce média n’est pas utilisé de manière “contre-révolutionnaire”. Tout d’abord, il a peu ou prou interdit les connexions privées au Réseau. Pour surfer ou consulter leurs e-mails, les cubains doivent donc obligatoirement passer par des points d’accès publics tel que cybercafés, universités, clubs informatiques pour la jeunesse, où il est plus facile de surveiller leur activité de manière plus efficace. La police cubaine a installé sur tous les ordinateurs des cybercafés et des grands hôtels, des logiciels qui déclenchent un message d’alerte lorsque des mots clés jugés subversifs sont repérés. Pour les cubains, communiquer avec l’étranger est très compliqué depuis Cuba. N’ayant pas les moyens financiers d’assurer une surveillance systématique, Cuba fait en sorte de limiter le temps de connexion des cubains en proposant des forfaits Internet à coût exorbitant.

Double Internet cubain

Cuba possède une spécificité étonnante : il y a deux réseaux parallèles dans le pays. Il y a le réseau Internet international et un intranet cubain très contrôlé. Celui-ci contient notamment le portail Internet EcuRed, une encyclopédie en ligne conçue sur le même modèle que Wikipédia pour en remplacer l’usage chez les cubains. L’autre réseau, en dehors des hôtels, nécessite une autorisation spéciale qu’il est presque impossible d’obtenir pour s’y connecter. Et là encore, une censure s’exerce en empêchant l’accès aux sites étrangers tenus par des cyber-dissidents cubains.

Avenir de l’Internet à Cuba

La situation évolue rapidement à Cuba ces dernières semaines. Comme convenu entre Cuba et les Etats-Unis après l’amorce du rapprochement diplomatique historique entre les deux pays, La Havane a commencé à libérer certains prisonniers politiques. Même si la répression est loin d’avoir cessé. Les présidents américain et cubain, Barack Obama et Raul Castro, avaient annoncé en décembre que les deux pays allaient amorcer une normalisation de leurs relations diplomatiques. Cela arrive tout de même après plus d’un demi-siècle d’embargo économique américain contre le régime cubain. Quelles seront les conséquences exactes sur les cubains et leur réseau Internet.
C’est une affaire à suivre…

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

3 Réponses à “Censure Internet à Cuba”

  1. Mouais, en attendant que la population cubain soit livré pieds et mains liés au marché américain, c’est toujours les mêmes qui trinquent.

  2. Rien n’est joué.
    Et on se demander quels sont les vraies intentions des américains ?

  3. Viva la revolucion capitalista ! hahaah

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>