Censure Internet en Birmanie

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Abolition des lois contre la liberté de la presse

Liberté de la presse en Birmanie

Liberté de la presse en Birmanie

La politique de censure Internet de la Birmanie fut encore plus directement répressive que celle de ses voisins chinois et vietnamiens. La junte au pouvoir filtre bien sûr les sites d’opposition. La Birmanie surveillait surtout très étroitement les cybercafés, dont les ordinateurs prennent automatiquement des captures d’écran, afin de surveiller l’activité des internautes. Mais depuis la situation s’est largement améliorée en Birmanie pour les internautes birman. La communauté internationale doit encore inciter les autorités à plus de tolérance, et soutenir les médias qui, à l’intérieur comme à l’extérieur, tentent de repousser les limites de la censure.

L’abolition des lois contre la liberté de la presse fut une surprise. Après un demi-siècle de censure, la Birmanie a abolie en 2012 les restrictions qui encadraient les journalistes. Ce pays était jusqu’à présent considéré comme l’un des pires en matière de droit de la presse et de liberté Internet.

La réouverture de plusieurs sites Internet, quelques mois seulement après le durcissement des règles régissant les cybercafés, nous interpelle. S’il s’agit d’une levée partielle de la censure, les autorités doivent l’annoncer publiquement et s’engager à élargir l’ouverture de l’Internet birman. Dans tous les cas, le gouvernement doit admettre que l’accès par la population aux sites précédemment bloqués ne constitue pas une menace et n’entraîne aucun trouble à l’ordre public, comme il l’a longtemps revendiqué pour justifier la censure.

Reporters sans frontières demande à la communauté internationale d’intervenir auprès des autorités birmanes pour obtenir la libération des journalistes et blogueurs emprisonnés, de plaider en faveur de la fin du système de censure préalable, de renforcer le soutien aux médias birmans privés et ceux basés à l’étranger, principaux vecteurs de diffusion de l’information dans le pays et enfin de mettre en place des programmes de formation pour les journalistes birmans.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Une réponse à “Censure Internet en Birmanie”

  1. C’est vrai que le situation en Birmanie est moins connu que la situation dans d’autres pays.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>