Censure Internet en Chine

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Chine championne du monde de la censure Internet

Censure web en Chine

Censure web en Chine

La Chine reste sans conteste le pays le plus avancé en matière de filtrage d’Internet avec un dispositif de filtrage qui n’a pas d’équivalent dans le monde de part son ampleur. Les autorités suivent avec attention les évolutions technologiques pour s’assurer qu’aucune n’ouvre une nouvelle fenêtre de libre parole sur Internet. Ainsi, après les sites Internet et les forums de discussion, les autorités se concentrent aujourd’hui sur les blogs et les sites permettant l’échange de vidéos tel que YouTube. Le pays compterait aujourd’hui plusieurs dizaines de millions millions de blogueurs. Un chiffre énorme en valeur absolu mais très peu de ces internautes blogueurs osent aborder des sujets sensibles, encore moins critiquer la politique du gouvernement. par ailleurs, parmi les jeunes générations très peu d’internautes jeunes sont même au courant des faits historiques censurés par le gouvernement chinois. L’Assemblée nationale populaire de la République populaire de Chine a voté des lois sur la censure d’Internet. Avec ces lois, selon les fournisseurs d’accès Internet, le gouvernement chinois a mis en place différents systèmes de censure, détenus par les provinces, des sociétés privées ou des associations. La censure Internet promet d’être de plus en plus implacable en Chine.

Censure Internet en Chine

Censure Internet en Chine

Les outils de blogs du pays incluent tous des filtres qui bloquent les mots clefs considérés comme subversifs. De plus les entreprises qui exploitent ces services, qu’elles soient locales ou étrangères, sont mises sous pression par les autorités, qui leur imposent de contrôler les contenus qu’elles hébergent sur le territoire chinois, organisant une censure à la source. Des armées de modérateurs travaillent donc, au sein de ces sociétés, pour assainir les contenus produits par les blogueurs sur cet Internet bridé. L’autocensure fonctionne par ailleurs à plein régime et très peu d’opposant utilise ce canal pour diffuser de la contestation. Le censure Internet chinoise est efficace.

Certains ont pensé que le réseau Internet, média prétendument incontrôlable, allait révolutionner la société chinoise et son système politique, libérer la parole et les citoyens chinois. Aujourd’hui, alors que ce pays dispose d’une influence géopolitique croissante, la question semble s’être inversée : c’est peut-être le modèle chinois d’Internet, basé sur la censure et la surveillance, qui pourrait un jour s’imposer au reste du monde.

Complicités occidentales

Certains acteurs occidentaux majeurs du Web, comme Microsoft, Yahoo et Google, coopèrent activement avec les autorités chinoises. Certains sites internet comme Google ou Yahoo ont déjà pratiqué ce genre de politique de filtrage afin de se plier aux exigences du gouvernement chinois en rapport avec la censure Internet pure et simple. Les lois de censure en Chine bloquent déjà des sites tel que des blogs prônant l’indépendance du Tibet, le site officiel de Reporters Sans Frontières ou encore l’encyclopédie en ligne Wikipédia.

Contourner la censure Internet

Pour comprendre et expérimenter ce qu’est la censure Internet en Chine :
http://proxy.centerblog.net/73-proxy-chine-2014-vivre-la-censure-chinoise-de-interieur

Censure des internautes chinois

Censure des internautes chinois

Cette censure Internet Internet en Chine est sans égal dans le monde se vérifie par certains sites totalement inaccessibles, certaines censures temporaires mais le plus souvent facilement contournables.Il est possible de faire appel à un proxy web, un proxy IP ou un service VPN pour contourner ce blocage de manière relativement simple. Cela permet aux internautes chinois les plus avertis d’accéder à une majorité des sites bloqués. En Chine, l’utilisation d’un VPN, permettant de surfer en toute impunité sur le web grâce une connexion sécurisée et cryptée, empêche le gouvernement chinois de contrôler et de censurer les accès à des sites normalement bloqués comme Twitter, Facebook ou YouTube.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

2 Réponses à “Censure Internet en Chine”

  1. Un Chinois a attaqué en justice un opérateur télécom. Il lui reproche le blocage actuel du moteur de recherche Google. Google s’était partiellement retiré de la Chine populaire en 2010. Le moteur de recherche avait même déplacé ses serveurs à Hong Kong, refusant de se plier aux règles draconiennes de la censure chinoise. L’accès au moteur de recherche a cependant connu plusieurs blocages récurrents et interruptions de services autour du 4 juin dernier. C’est le date du 25e anniversaire de la répression meurtrière du mouvement étudiant de la place Tiananmen en 1989. L’accès reste extrêmement perturbé depuis.

  2. Ce qui est épatant avec les chinois, c’est leur capacité à gober les couleuvres, à tout accepter sans broncher, à se dire communistes alors qu’ils incarnent la sauvagerie capitaliste. C’est réellement fascinant.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>