Cyber-surveillance en France

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Cyber-surveillance en France

Cyber-surveillance en FranceL’Assemblée nationale a finalement adopté les mesures sur la surveillance des données internet du projet de loi sur le renseignement avec un possibilité de débat réduit au minimum. La loi intègre un amendement du gouvernement visant à apaiser les inquiétudes des hébergeurs de ces données. Les hébergeurs, qui menaçaient de délocaliser leurs activités si la loi était voté en l’état, souhaitent que l’on puisse garantir qu’il n’y aura pas d’intrusion massive dans les contenus. Pour le moment c’est le flou qui plane.

>> Loi de cyber-surveillance en France

Ça peut paraitre incroyable dans un pays comme la France qui n’a que les Droits de l’Homme à la bouche, de telles lois digne du roman 1984. C’est pourtant bien ce qui se passe.

Boite noire de surveillance

L’article 2 du projet de loi discuté en première lecture par les députés, impose aux opérateurs télécoms, aux hébergeurs et aux grandes plateformes internet un dispositif d’analyse automatique des données destiné à “révéler une menace terroriste”, que ses opposants ont qualifié de “boîte noire”.

>> Boite noire pour surveiller les internautes français

Ces boîtes noires du renseignement français sauront-elles faire la distinction entre la connexion d’un parlementaire et celle d’un citoyen ordinaire, ou même repérer les activités terroristes ? Personne ne le sait encore et l’opacité qui règne autour de cet aspect n’aide pas à la confiance. Leur fonctionnement n’a pas été révélé en détail, le gouvernement français gardant secrète leur capacité d’écoute et d’analyse du réseau Internet.

Les députés ont aussi adopté, à main levée, l’article 3, qui prévoit les conditions de recours à des appareils permettant la localisation, la sonorisation de lieux et de véhicules pour une écoute des passagers, ainsi que la captation d’images à l’aide de micro caméra et d’interception de données informatiques à l’aide de chevaux de Troie et de keyloggers. Rien que ça.

Inquiétude face à la cyber surveillance en France

Pour beaucoup il est difficile de qualifier cette loi de mesure anti-terroriste. Cela ressemble plus à un outil de surveillance de masse dans divers domaines d’action. Parmi eux figure la défense des « intérêts économiques de la France » à la définition aussi large que floue. Le député Alain Marsaud, ancien magistrat anti-terroriste, reconnait que « cette loi peut permettre une police politique comme nous n’en avons jamais vue. » Ce n’est pas un hasard si sept hébergeurs français parmi lesquels l’entreprise française OVH, numéro 1 en Europe, menacent de s’exiler à l’étranger si le projet de loi est adopté en l’état.

Dès le 8 janvier on pouvait deviner ce qui se passerait :

>> A quoi rêve la censure ?

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

3 Réponses à “Cyber-surveillance en France”

  1. Très drôle l’image avec “Respect des libertés” au dessus de la tête de Valls.

  2. C’est incroyable quand même, ça ne vous rappelle rien : « « Ces mesures permettront de détecter les suspects le plus en amont possible, et de les surveiller ensuite «de manière totale et systématique», confirme une source gouvernementale. » mais oui bien sur « Minority Report » nous y sommes déjà. Mon Dieu que le temps passe vite…

  3. oui bienvenue en 1984

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>